Notre sauvage besoin de libération

4 Jan

Image

Au printemps 2012, nous avons marché

vent debout, à l’envers du temps,

et c’est vers nous que nous allions.

 Gabriel Nadeau-Dubois

On croirait marcher dans l’air

traverser des voiles d’illusions

les chevaux de l’année du cheval accourent

crinières en feu yeux telluriques

pattes soulevant la fleur de sel de la Terre

franchissant le mur du son

ils passent à travers nous

dans une nuit rouge

qui enveloppe les corps

rebelles à toute dictature

pulvérisant les censures invisibles

créant ensemble des petites zones libres 

de paroles vraies

au parfum de nouveau monde

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :