36/99 Chantier d’écriture

6 Oct

Il est descendu dans la salle sur des longues cordes de lumière en compagnie d’une centaine de ses semblables.

Elle les a vus et elle l’a senti, lui, s’approcher d’elle dans son dos et placer ses mains sur son plexus solaire qui vibrait sous le tissu de cachemire et soie.

À la fin de la journée, elle a vu ses yeux dans un miroir de poche que le Guide des Égarés leur avait demandé d’apporter pour le rituel.

C’était une sorte de faune aux yeux en amande: son oeil gauche louchait un peu.

La prunelle était sombre, l’iris pers, opaque, se diluant dans un bleu-vert plus transparent.

Le blanc des yeux était humide et parsemé d’étoiles d’or.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :