34/99 Chantier d’écriture

16 Sep

 

J’ai renversé un verre d’eau sur mon portable. Le roman a été submergé. J’attends que les eaux se retirent avant de le redémarrer dans quelques jours, en espérant que les composantes électroniques n’auront pas été affectées. Mon manuscrit est dans le nuage, heureusement, fluctuant comme ces légers voiles blancs qui s’effilochent dans le ciel bleu aujourd’hui. Je songe à assumer l’autofiction jusqu’au « je » et à sabrer dans le  volume des fractales, n’en retenant qu’une sur trois. Ça devrait suffire pour qu’émerge l’hologramme de la fleur de vie, matrice de l’unité rythmique.

Chantier d’écriture de ©La rose des temps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :