33/99 Chantier d’écriture

15 Sep

 Image

La velata d’Antonio Corradini,  Palais Barberini (Rome)

Voilées, nous le sommes toutes. Étouffant sous la fine pellicule mentale qui enserre notre corps tout entier, burqa virtuelle de silence et d’indignation, le féminin sacré s’étiole. Nous sortirons bientôt je pense de cette chrysalide car j’entends, profonde, la respiration de ma mère dans la rose des temps.

Chantier d’écriture de ©La rose des temps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :