19/99 Chantier d’écriture

24 Août

Image

Le ciel, le ciel ce jour-là est d’un bleu infini. Lila fait l’étoile à la surface de la piscine, les yeux tournés vers la profondeur de l’azur. Puis elle s’immerge dans l’eau fraîche, nage dans le turquoise transparent et scintillant en ondulant comme une sirène. Quand elle émerge pour respirer, une libellule à la lisière de l’eau, semble sur le point de se noyer. Lila glisse sa main sous l’insecte, le transporte sur le bord de la piscine. L’odonate a deux paires d’ailes translucides qu’il agite sans pouvoir s’envoler, sans doute trop alourdi par l’eau. Il frotte ses deux fines pattes sur son front, essaie de s’envoler, tombe sur sa mandibule. Lila va chercher un brin de fleur et tente de le faire monter sur la tige. L’insecte s’agrippe à la tige et reste immobile. Lila retourne nager. Un peu plus tard, tandis qu’elle soulève le brin de fleur, la libellule cette fois s’envole vers le ciel bleu, libérée du poids de l’eau.

Chantier d’écriture de ©La rose des temps

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :