15/99 Chantier d’écriture

20 Août

Elle l’avait déjà aperçu, il y a des décennies, dans la forêt américaine. Elle participait à une quête de vision avec un chamane qui avait exigé, au bout de dix jours à marcher dans cette forêt, que chacun des dix membres de leur petit groupe s’isole des autres , assez loin pour ne pas être à portée de voix. Il leur fallait installer leur tente et passer la nuit, seuls avec l’immensité du ciel au coeur de la forêt. Lila avait aimé l’expérience, le silence, le chant des oiseaux. Elle avait trouvé une petite chute dans laquelle elle s’était enfin lavée et avait campé dans une clairière regorgeant de bleuets. À la brunante, elle avait senti une présence. Dans la pénombre, un petit être grand comme un enfant de dix ans l’observait. Elle ne voyait pas ses traits, seulement sa silhouette. Elle avait eu un peu peur et était rentrée dans sa tente pour dormir même si ce n’était pas encore la nuit. Elle avait surtout eu peur d’avoir peur.

Chantier d’écriture ©La rose des temps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :