94/99 L’attrapeur-de-rêves

20 Juil

Image

Quand elle se réveille la nuit, Lila imagine un attrapeur-de-rêves virtuel tout près de son visage, qui filtre les impressions et lui permet de glisser de nouveau dans le sommeil, sans crainte de retrouver ce qui l’en a expulsée.

À l’aube ce matin-là, elle aperçoit, au-delà de l’attrapeur-de-rêves, le visage de ce chamane amérindien rencontré dans ses songes il y a très longtemps, si longtemps qu’elle l’avait oublié.

Aussitôt réapparaissent autour de lui, le quai de bois sur lequel il se tient, très droit, bras croisés sur sa poitrine, le lac, les grands sapins noirs se reflétant dans le miroir de l’eau.

Elle le voyait souvent dans ses rêves, cet Amérindien silencieux issu des profondeurs de sa mémoire ancestrale.

Maintenant que papa n’est plus de ce monde, elle perçoit encore plus clairement la filiation de l’homme-médecine à ses ancêtres paternels.

La mère de papa n’a jamais voulu en parler parce qu’elle avait honte d’être à moitié sauvagesse, mais le frère aîné de papa se rappelait être allé voir la parenté de sa mère en canot d’écorce dans la réserve.

Dans l’or rose de ses intuitions, Lila retrouve le fil qui la relie au territoire où elle est née.

Le roc précambrien, la pluie, le vent, l’orage, le parfum des épinettes: la lignée de nomades dont elle est issue rythme sa marche dans la forêt boréale.

Ce matin-là, dans la brume hypnagogique de sa rêverie, elle s’aperçoit tout à coup que son guide s’est transformé en lynx, bête puissante au pas élastique qui la précède sur un étroit sentier à flanc de montagne.

©99fractales pour La rose des temps (roman)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :