79/99 Trainsong

5 Juil

Dans son deuxième roman, l’auteure de Babydriver raconte comment le mot « daddy » lui monte aux lèvres comme un cri primal, treize ans après la mort de son célèbre père qu’elle n’a pratiquement pas connu, mais dont elle a lu les livres.

2Elle sent sa présence, écoute battre son coeur: « His great blue heart and soul beat… ».

En lisant le passage, Rrose songe à la façon dont ses frères, sa soeur et elle appelaient leur père: « popà », prononciation qu’aucun de ses frères n’aura transmis à ses enfants qui les appellent par leur prénom dans un cas ou encore, « Dad », dans le cas de celui dont la femme est anglophone.

Leur père, lui, appelait son propre père « pâpâ », avec une certaine façon de faire « popper » les « p » que ses deux oncles et sa tante encore vivants utilisent encore.

Les mots de son enfance sont en train de mourir et Rrose en éprouve un chagrin qui égratigne la surface d’un plus profond chagrin auquel elle n’a pas encore véritablement accès.

En donnant un soin énergétique à l’amie brune ce jour-là, elle a senti dans ses mains danser la poudre d’or rose émise par l’immense bloc de serpentine du Pérou qui se trouve sous la table de massage de celle-ci.

Le pétillement mettait un baume de douceur sur la blessure du bébé tremblant que l’amie brune avait été, dans son histoire à elle, semblable à notre histoire à tous.

Elles étaient ensuite aller dîner dans un café du village, avec la fille de 17 ans de son amie, une autre beauté brune aux yeux en amandes.

L’amour que sa résiliente amie éprouvait pour l’adolescente pas toujours facile avec laquelle elle avait réussi à créer une complicité merveilleuse remplissait Rrose d’espoir: oui, les blessures du coeur finissaient par se cicatriser.

©99fractales pour La rose des temps (roman)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :