74/99 L’Hexagramme 36

30 Juin

Image

Ming I:  Éclipser la lumière.

Lila s’étonne de tomber sur un hexagramme qu’elle ne connaît pas encore alors qu’elle consulte souvent le I Ching online en cours d’écriture.

La ligne mutante, au sommet du premier trigramme est pure poésie: «The man chases the agent of darkness back into the night, risking his own safety in the shadowy domain

Elle se sent catapultée dans le monde du petit sorcier aux lunettes rondes aux prises avec un détraqueur.

Elle ne sent pourtant aucun détraqueur dans les parages, que c’est étrange…

S’agirait-il d’autre chose, d’une dimension chthonienne qu’elle refuserait d’écouter pour la refouler dans le noir au risque de se perdre dans le domaine des ombres?

C’est dimanche matin, les cloches sonnent comme dans une des journées les plus noires de sa vie, une de ces journées qui creusent un tunnel de synapses dans le cerveau qu’on met ensuite des décennies à reconnecter.

Si elle s’élève un peu au-dessus de la situation, elle voit bien qu’il y a, dans une décision qu’elle vient de prendre, une limite qui remonte à cet épisode lointain de sa vie qui résonne encore très profondément en elle.

Elle choisira sans doute la sécurité plutôt que de s’aventurer dans l’or rose d’un territoire inconnu, mais il lui reste encore quelques jours pour mieux comprendre ce qui est en jeu et affiner son discernement.

©99fractales pour La rose des temps (roman)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :