23/99 Moutarde de Dijon au basilic

10 Mai

De retour de l’entrepôt où ils sont allés porter leurs décorations de Noël qu’ils rangeaient dans le sous-sol chez papa, Trésor d’amour répond de son bureau à une entrevue sur le Festival de la Poésie de Montréal qui commence fin mai pendant que Lalila fait la sieste.

Elle dort d’un sommeil profond pendant trois  heures.

Elle se réveille vers la fin de l’après-midi, reposée comme elle ne l’a pas été depuis des mois.

Trésor d’amour est en train de faire sauter des légumes pour le souper.

Elle le rejoint dans la cuisine, les yeux clairs, pleine d’énergie et de joie de vivre.

La tarte au tofu est délicieuse avec la moutarde de Dijon au basilic.

Lalila raconte la scène de Tropique du Cancer où le romancier américain est engagé comme pion dans un lycée à Dijon, ses remarques acerbes sur l’odeur moutardée de la ville, et de là, les pages délirantes sur le Grand Hôtel de l’Avenir et l’Hôtel du Lapin Agile à Paris.

Elle enchaîne sur ses années à Brooklyn dans La crucifixion en rose et sur le long séjour en Grèce pendant lequel il écrit Le colosse de Maroussi.

Elle se demande tout à coup comment elle en est venue à parler de son romancier américain favori, et de séjour en Grèce en Lapin Agile, elle se rend compte que tout ça est sorti d’un petit pot de moutarde de Dijon au basilic.

©99fractales pour La rose des temps (roman)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :