10/99 Le soleil universel

27 Avr

Soleil universel

Je choisis le vif-argent sur la rivière, la lumière scintillante de l’esprit et la douceur de l’air.

Les ombres que je traverse m’épuisent, mais  je finis par retrouver mon sens de l’humour.

Je trouvais mon amour gronchon hier, mais je suis pire que lui aujourd’hui, découragée, déprimée, léthargique et fatiguée.

Le soleil universel me fait entrevoir un futur probable d’apaisement et de plaisir.

Je parle avec une nouvelle voisine, ses deux petits, du quartier, des fêtes, des ruelles écologiques.

Je pense à ma fratrie, baleine volante en dérive dans l’espace.

Mon personnage, elle, a perdu le contact avec son  guide intérieur.

Elle a trouvé un organisme bénévole qui va pouvoir recueillir le petit chien de son père.

Elle ne l’aura pas abandonné, comme elle le lui avait promis.

©99fractales pour La rose des temps (roman)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :