08/99 Pleine lune du Wesak

25 Avr

Je choisis l’or rose scintillant du sphinx dans le soleil couchant, quand je reviens au pas après une folle chevauchée dans le désert.

Le souvenir s’encastre dans un souvenir scolaire de l’ancienne Égypte.

À 30 ans, j’ai eu l’impression de voyager dans mon livre d’école et c’était une sensation incroyable.

La lumière du jour déclinant dansait sur les pierres de la pyramide et je savais avec certitude quel était  mon destin.

J’ai oublié depuis.

Je sentais la force de gravitation de la Terre, je savais les couloirs qu’il y avait sous le sphinx, je savais la boîte noire que j’avais trafiquée dans une autre humanité pour enregistrer les chants des dauphins.

J’étais sur la piste de quelque chose.

J’étais illuminée.

C’est une inscription irrésistible qui va m’aider à traverser cette turbulente lune de feu du Wesak.

©99fractales pour La rose des temps (roman)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :