01/99 Les ombres

18 Avr

Je choisis l’or rose du soleil levant dans les rideaux de ma chambre, au moment où j’ouvre les yeux, dans ce instant de grâce juste avant que les ombres n’accourent pour envahir ma conscience.

L’une d’elles me saute vite à la gorge, ninja de cuir noir qui rit sous son masque.

Je ferme les yeux, je respire lentement.

J’invoque la lumière.

Les ténèbres, peu à peu se dissipent.

Les ombres détalent à plat ventre, chacals maléfiques, hyènes des déserts.

Mon personnage est aux prises avec les forces noires de l’Égypte.

Elle prend dans sa main la pierre ocre trouvée entre les pyramides, pose contre son oreille l’oreille de pierre et écoute.

La pierre parle et dit: «Ce n’est pas toi».

_________

©99 fractales pour La rose des temps (roman)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :